Hôpital médian : des irrégularités en législation du travail

le Chantier de l'hôpital médianDes irrégularités ont été relevées par la Dirrecte en matière de législation du travail sur le chantier de l’hôpital médian Belfort-Montbéliard. Elles concernent deux entreprises sous-traitantes : une italienne et une roumaine. La CGPME 90 avait alerté les pouvoirs publics à ce sujet il y a quelques mois.

Les irrégularités relevées portent sur le taux horaire et donc sur le salaire minimum du aux salariés d’une part, et d’autre part sur le nombre d’heures déclarées inférieur à celles réellement effectuées. Des mentions en matière de caisse des congés payés et d’intempéries feraient aussi défaut sur les fiches de paye, d’après Le journal Factuel qui alertait le public dans son édition de mercredi 13 janvier dernier. toujours, d’après ce média, les salariés concernés faisaient plus de 35 heures par semaine pour environ 700 €…

La CGPME 90 a dénoncé il y a quelques mois le recours à la sous-traitance étrangère sur le chantier de l’hôpital médian Belfort-Montbéliard. Les inquiétudes que nous exprimions alors s’avèrent donc fondées. « Aujourd’hui et c’est le cas ailleurs dans l’hexagone, une main d’oeuvre étrangère arrive à des salaires anormalement bas », dit Louis Deroin, Président de la CGPME 90.

L’accès au chantier a été suspendu pour les 2 entreprises concernées d’après la direction de l’hôpital médian.

Retrouvez ici les articles parus dans Factuel le 13 janvier 2015 et dans l’Est Républicain le 14 janvier 2015. Retrouvez aussi le journal 19/20 de FR3, le 14 janvier 2015 (à regarder partir de 1minutes 10)

2017-08-07T10:51:15+00:00