This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

Novembre : Sauveteur Secouriste au Travail ( SST)

Brevet de Sauveteur Secouriste au Travail ( SST).

La CPME vous propose, (dans la limite de places disponibles), une formation Sauveteur Secouriste au Travail  GRATUITE pour vous ou vos salariés.

Contactez nous pour profiter de cette formation gratuite ou à tarif préférentiel grâce à nos partenaires

 

Les  Obligations de l’Employeur :

Le Code du travail fait obligation à l’employeur d’organiser dans son entreprise les soins d’urgence à donner aux salariés accidentés et aux malades. En l’absence d’une présence permanente d’infirmier(e), l’employeur doit prendre l’avis du médecin du travail pour définir les mesures nécessaires (article R. 4224-16)  Cette organisation des secours passe par la mise en place, sur les lieux de travail, d’un dispositif d’alerte en cas d’accident ou de personne malade, la présence de sauveteurs secouristes du travail et la mise à disposition d’un matériel de premiers secours. La conduite à tenir en cas d’urgence doit être rédigée et consignée dans un document porté à la connaissance du personnel et facilement accessible. Ce document est également tenu à la disposition de l’inspecteur du travail (article R. 4224-16).. S’il ne le fait pas, l’inspecteur du travail peut le mettre en demeure de mettre fin à une telle irrégularité, dans un délai minimal d’un mois (c. trav. art. R. 4721– 5). L’employeur encourt une amende de 3 750 € (c. trav. art. L. 4741-1).

Il est cependant recommandé dans la pratique de dépasser ces obligations réglementaires afin de disposer dans chaque entreprise de personnels formés au SST, en nombre adapté et bien répartis, capables d’intervenir efficacement en cas d’accident.

Á qui est destinée cette formation et quels sont ses objectifs ?

Tout salarié peut devenir sauveteur secouriste du travail sans prérequis particulier, à l’issue d’une formation. Elle permet de :

  • maîtriser la conduite à tenir et les gestes de premiers secours (mettre en sécurité la personne accidentée, réagir face à un saignement ou un étouffement, utiliser un défibrillateur…),
  • savoir qui et comment alerter dans l’entreprise ou à l’extérieur de l’entreprise,
  • repérer les situations dangereuses dans son entreprise et savoir à qui et comment relayer ces informations dans l’entreprise,
  • participer éventuellement à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection.

 

Qu’obtient le salarié avec cette formation ?

La formation au sauvetage secourisme du travail a une durée minimale de 12 heures. La réussite aux évaluations mises en œuvre pendant cette formation permet d’obtenir le certificat de sauveteur secouriste du travail. Ce certificat est valable 24 mois au niveau national. Il est délivré par le réseau Assurance maladie Risques professionnels / INRS. Ce même certificat peut être délivré à des personnels non salariés dans le cadre de la formation initiale.

 

Comment maintenir et actualiser ses compétences ?

 

Tous les 2 ans (24 mois de date à date), une mise à niveau des compétences SST du salarié est nécessaire. Ce recyclage est organisé sur une durée de 7 heures, où les compétences du salarié sont de nouveau évaluées. Il permet d’actualiser et de maintenir ses compétences de SST pour une nouvelle durée de 24 mois.

 

 

Imputer les dépenses sur le budget formation ?

L’employeur peut imputer les dépenses relatives à la formation de Sauveteur Secouriste au Travail ou conduisant au brevet de secourisme sur sa participation à la formation professionnelle continue si cette formation est dispensée dans le cadre de véritables stages (circ. SGFP 80-199 du 16 octobre 1980).

Contactez nous pour profiter d’une formation pour vous ou vos salariés gratuite ou à tarif préférentiel grâce à nos partenaires

Pour nous joindre par téléphone:

Laura DI CHIACCHIO : au 07-87-53-09-98  ou par formulaire contact 

 

source : site de l’INRS et de l’Etat

2017-09-06T12:18:05+00:00